Kierkegaard (articles)

  1. Kierkegaard lecteur des Cogitata Metaphysica de Spinoza

Comment Kierkegaard lit-il Spinoza ? Pour répondre à cette question, il est fort utile de se reporter aux Papiers de Kierkegaard (1813-1855) qui furent publiés après sa mort. Ces Papiers (en danois : Papirer) ne sont pas un « journal intime » et, s’il y figure des notations personnelles1, considérés en leur entier, ils ont incontestabl     ement un tout autre statut. Constitués surtout de notes de travail, les Papiers sont en effet un magnifique laboratoire de l’œuvre en cours de rédaction, une sorte d’exercice préparatoire (athlétique et ascétique à la fois), un prélude à l’écriture kierkegaardienne dans sa version définitive publiée. Cet « entraînement derrière les coulisses2 », il convient de ne pas le négliger quand on souhaite découvrir véritablement cet auteur difficile, et non pas se contenter de l’interpréter de manière plus ou moins projective. La présentation qui va être ici esquissée concernant la lecture de Spinoza par Kierkegaard est propice à illustrer un tel « entraînement derrière les coulisses ».

2.

Clair André, « Pascal et Kierkegaard face à face », Les Études philosophiques 1/2011 (n° 96) , p. 3-18
URL : www.cairn.info/revue-les-etudes-philosophiques-2011-1-page-3.htm.
DOI : 10.3917/leph.111.0003.