Agamben Giorgio

Agamben dans Le Monde Diplomatique

  • Comment l’obsession sécuritaire fait muter la démocratie

L’article 20 de la loi de programmation militaire, promulguée le 19 décembre, autorise une surveillance généralisée des données numériques, au point que l’on parle de « Patriot Act à la française ». Erigé en priorité absolue, l’impératif de sécurité change souvent de prétexte (subversion politique, « terrorisme ») mais conserve sa visée : gouverner les populations. Pour comprendre son origine et tenter de le déjouer, il faut remonter au XVIIIe siècle…

par Giorgio Agamben, janvier 2014

À l’occasion de l’exposition « Vidéothèque éphémère #2. Inventer le possible » au Jeu de Paume, les artistes Daniela Ortiz et Xose Quiroga ont proposé au magazine de publier un extrait de Moyens sans fins. Notes sur la politique de Giorgio Agamben.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s