Le langage

Page

Bachelard, Le Droit de rêver, PUF, 2013. Lu par Maryse Emel

Cette réédition aux PUF Quadrige du Droit de rêver est un ensemble de textes écrits entre 1942 et 1962, jamais réunis du vivant de Bachelard, et dont le titre et l’ordre, nullement « chronologique  », ont été choisis par l’éditeur.

Lire la suite

26 mai 2014

François Jullien, Vivre de paysage ou l’Impensé de la raison, Gallimard, 2014. Lu par Maryse Emel

Comme dans ses autres ouvrages, François Jullien nous offre dans ce livre, Vivre de paysage ou L’Impensé de la raison, une « variation » sur cet autre de la philosophie, la sagesse, dont Héraclite, selon lui, aurait ouvert la voie, chemin que la philosophie aurait tout aussitôt refermé.

Lire la suite

 

Henri Maldiney, Le vouloir dire de Francis Ponge, Encre marine, 2014, lu par Maryse Emel

Henri Maldiney, Le vouloir dire de Francis Ponge, Encre marine, 2014. 

Un poème parfait est « celui qui porte son évidence en lui » écrivait Francis Ponge dans My Creativ Method. Nul besoin de l’expliquer : « Une œuvre s’expose dans la surprise de soi » écrit Henri Maldiney, philosophe, auteur de Le vouloir dire de Francis Ponge, réédité en février 2014, vingt ans après sa première édition, en 1994. Affirmation paradoxale, puisqu’il s’agit de présenter l’œuvre sans expliquer…. Mais le paradoxe est constitutif de l’œuvre de Francis Ponge…et de la philosophie.

Lire la suite

26 mars 2014

Schopenhauer, L’Art d’avoir toujours raison, Mille et une nuits, 2003, lu par Maryse Emel

toujours raison, Mille et une nuits, 2003. 

L’Art d’avoir toujours raison de Schopenhauer est un traité des «  stratagèmes », au sens de  Machiavel, du joueur « d’escrime », métaphore de Schopenhauer, pour que triomphent des arguments seulement vraisemblables. Il prolonge par ce texte Les Topiques d’Aristote. Celui-ci opposait les arguments dialectiques, c’est-à-dire seulement vraisemblables, à la vérité nécessaire de la démonstration.

Lire la suite

 

Paul-Henri Thiry d’Holbach, Essai sur l’art de ramper à l’usage des courtisans, 1764, Librio, Philosophie, 2014, lu par Maryse Emel

Paul-Henri Thiry d’Holbach, Essai sur l’art de ramper à l’usage des courtisans, 1764, Librio, Philosophie, 2014.

Le Baron d’Holbach entreprend de faire le portrait des Courtisans et de leur enseigner l’art de ramper. Au renard de Machiavel il va substituer l’image du serpent, qui a pour caractéristique de glisser, et d’être de ce fait insaisissable.

Lire la suite

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s